Critiques des spectateurs

Bravo, la tâche était immensément complexe et le résultat, tout en évitant les pièges du folklorisme, du psychologisme et du sensationnel, restitue très bien l'essence de l'œuvre. Les passages choraux sont magnifiques, la scénographie intelligente, la fin très réussie. Encore bravo à vous deux et à toute la troupe :  quelle gageure !
ME - Philosophie Magazine

Nous sommes encore sous le charme de la représentation d’hier soir. On a envie de relire Dostoievski  pour continuer à vivre avec ces 3 frères et leur père ! C’est une prouesse d’avoir conçu une vraie œuvre théâtrale à partir d’un roman si dense “philosophique” - et tellement profondément humain à a fois.
  Nous avons été frappés par la qualité et l’intelligence de la mise en scène, le talents des acteurs –sont-ce vraiment des comédiens amateurs ou des professionnels? – et la beauté de la structure scénique.  JB

Je suis venu, j'ai vu , j'ai été séduit par l'admirable qualité d'interprétation, on sent vraiment que chaque acteur est "habité"par son personnage.  MA

Mise en scène à la fois efficace et très élégante : peu d'éléments, beaucoup de belles lumières, un grand plateau utilisé au maximum même quand il y a peu de gens sur scène.
Les acteurs sont tous excellents et ne baissent jamais en intensité sur cette pièce pourtant très longue. Le texte est une très bonne adaptation du livre. C'est vraiment un spectacle à voir.
Tatouvu - Francine N. a écrit le 06/03/2014 à 21h44  - Note = 5 sur 5

Une mise en scène et des acteurs grandioses, à la hauteur de l'univers torturé et mystique de Dostoïevski. Adapter les frères Karamazov est un défi, que relève cette troupe avec brio pendant pas loin de trois heures. Tout y est : du nihilisme torturé d'Ivan à la rage dévorante de Dmitri, en passant par l'altruisme pétri de doutes d'Aliocha et l'égoïsme du père, rendu presque émouvant malgré son comportement répugnant. Katia et Grouchenka jouent les deux revers d'une féminité tantôt aimable, tantôt détestable, tantôt dominante et tantôt soumise. La scène finale substitue au procès un échange poignant entre les deux forces qui s'affrontent en Aliocha, à qui le dernier mot est laissé. Bravo à tous ! (Signé : un admirateur de Dostoïevski que vous n'avez absolument pas déçu).
Critiques Billet Réduc - A la hauteur du maître  - 9/10

Merci pour cette magnifique œuvre de Dostoïesvki qui ouvre le cœur et l’esprit. L’interprétation est remarquable et nous a transporté dans les complexités si vraies et si fines au-dedans de tout être humain au cœur des systèmes des fratries…!... ou l’homme est un vrai mystère ! VH

DOSTOIEVSKI AU SECOURS DE L'ENTREPRISE
Un article intéressant et inédit paru sur le blog de Christian Auriach, Conseil en management
Le nouveau spectacle proposé par le Théâtre de l’Arc en ciel, une adaptation inédite des frères Karamazov, nous donne une riche leçon de vie. Curieusement, il interpelle les hommes et les femmes d’entreprise de ce début de vingt-et-unième siècle. Pourquoi ?
En premier lieu, ils se reconnaîtront dans la diversité des douze personnages présents sur scène. L’entreprise est un théâtre. Chacun y joue un rôle. Ils feront ensuite le parallèle entre la complexité des relations qu’entretiennent ces personnages et les difficultés de communication auxquelles ils sont confrontés dans l’entreprise. Là, le texte nous donne une première clé : le seul moyen de s’en sortir est d’être soi-même. Mais n’est-ce pas une contradiction ? Etre soi-même alors qu’on joue un rôle ? …

lire la suite

«Claudel disait que le bon théâtre est celui qui laisse le spectateur aller en silence dans la méditation de ce qu’il a vécu à travers l’expérience sensible qui lui a été donnée par les acteurs et l’auteur. C’est incontestablement le cas ici. Ce qui nous est superbement offert par la troupe de Machy revivant le texte de Dostoïevski est une cure d’anti-superficialité et d’anti-nihilisme.»  MB 

«J’ai beaucoup, beaucoup aimé le spectacle. Le jeu des comédien est excellent, tous, vraiment tous, contribuent à créer cette atmosphère si particulière, si humaine, si passionnée, si russe. Bravo à la scénographie que j’ai trouvée très belle. Une très belle incarnation !»  CL

«L’adaptation est admirable. Vous avez su relativiser le triller et nous donner Dostoïevski.» C.A

"Comme l'audace a été récompensée ! la soirée fut superbe, quel beau travail. J'ai particulièrement apprécié la mise en scène, la musique et bien sûr le travail de tous les acteurs. Vous proposez toujours des textes de qualité, très intenses, qui interrogent, merci à tous." D.

"La soirée des frères Karamazov restera gravée profondément dans ma mémoire. Vous faites vraiment un très beau travail qui me conduit toujours, à l'issue du spectacle, à rester suspendu dans la Présence ineffable. Le métier se trouve transcendé par votre qualité d'être habité, émane votre désir de vous laisser rejoindre et de nous entraîner dans votre sillage pour, ensemble, nous laisser "couvrir" par la grâce dont vous êtes les médiateurs.
Merci à tous... JD. A.

"Ce n'est pas un spectacle qu'on regarde, c'est un morceau de vie dans lequel on est plongé avec, non pas des comédiens qui jouent mais des femmes et des hommes qui vivent, devant vous, avec vous, en vous…Ce n'est pas une soirée de distraction, mais un moment d'attraction, non pas au sens léger du cirque ou du musique hall, un moment ou l'on est attiré, tiré en dehors de soi, et qui vous laisse à la fois glacé et brûlant." Bruno T

"Décor épuré mais suffisant. Les tourments des personnages nous captent l’esprit et nous plongent dans le climat de l’œuvre originale. Le personnage le mieux dessiné est semble-t-il le père dont on partage rapidement la haine que lui vouent ses fils." Serge A

"C'est peu dire que j'ai été enthousiasmé par LES FRÈRES KARAMAZOV et par leurs sublimes interprètes ! Immense ! Merveilleux travail d'équipe ! Le choix audacieux de ce monument de littérature qu'est l'oeuvre de Dostoïevski va toujours dans le même sens où vous avez toujours aimé marcher… avec l'Alouette, avec Etty Hillesum, avec Thomas More, et j'en passe… Pavlovitch ouvre magnifiquement le spectacle… Il nous ressemble… dans tous les aspects immatures de notre être, avec notre part à chacun d'incohérence, de superficialité, de bouffonnerie, de méchanceté… Je ne vais pas commenter chaque personnage, chaque interprétation… Elles sont toutes excellentes… sans pouvoir dire une préférence… pour Dimitri, ou pour Aliocha… ou pour chacun !"  Marc P